La descendance de Marcel et Andrée : on s’arrête là.

Quatre arrière-petites-filles : Anaëlle, ou Anaté ou Montaine, encore à naître, de Fred et Camille ; Mélanie et Zoé, filles de Gontran et Naïma ; Maeva, fille de Georges et Carole.

(Question que je me pose : aurait-il fallu parler d’autodafé pour la grand-mère, dans la monoglose de Zoé ?)

À propos de la monoglose de Maeva : mes textes s’agglomèrent bord à bord, formant une crépine veinée ; la monoglose de Maeva est également insérée dans Ananas et Roroto.

Succéderont à leurs monogloses celles de la descendance légitime d’Anatole et Odile, et illégitime d’Anatole et Solange.

Marseille, février 2016.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.